09 février 2007

dernière étape angolaise

J’ai fini par trouver quelqu’un qui pouvait stocker ma bécane. C’est rigolo, quelqu’un qui connaît quelqu’un, qui connaît quelqu’un et me voilà dans une cour  à côté d’une piscine vide à démonter ma moto chez un mec dont je ne connais même pas le nom mais qui a l’habitude de secourir les motards en détresse. Tiens, la preuve, un jour, ce gars-là a recueilli chez lui un mec qui s’était  pété le bras au Congo en guerre et qu’un convoi militaire avait ramené depuis la frontière jusqu’à Luanda ; Il avait dû en chier le mec... [Lire la suite]
Posté par ptiluc à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]