dessinjoan4

Dimanche matin, les chants d’églises diverses couvrent la ville qui s’éveille tranquillement . Hier j’ai encore rencontré mes potes dessinateurs pour continuer à essayer de trouver comment on arrivera un jour ou l’autre à ce qu’un vrai journal satirique, impertinent et carrément fédérateur naisse et surtout ne meure pas, ici, en  Afrique Centrale. C’est pas facile comme plan mais ici, il faut avoir en tête des choses improbables à réaliser à tout prix quelque soit le temps que ça prendra, sinon on est bon pour augmenter le chiffre d’affaire des marchands de bière et de chaises en plastique. Il sera bientôt temps de reprendre la route, mais les versions des gens sur l’état de la route sont toujours étonnamment  contradictoires, mais c’est normal, il n’y sont jamais allés, alors ils imaginent  un hypothétique état de la route  en fonction de leur humeur ou de leurs phantasmes cachés. Moi, je regarde juste les nuages, ce sont eux qui  décident .

peinturebistrotc
peinturefleuve